Café et dureté

15.03.2018

Les composés de magnésium et de calcium dissous dans l'eau sont appelés composants de la dureté.
Si l'eau est chauffée à 60°C et plus, ces composés solubles sont largement transformés en composés insolubles, ce qui entraîne une turbidité de l'eau.

Les composés de chaux et de magnésium qui en résultent se déposent au fond du récipient d'ébullition, obstruant les composants d'une machine à café et provoquant un voile gris dans le café. Plus la teneur en minéraux d'origine est élevée (dureté élevée), plus la quantité de dépôts est importante. Mais non seulement l'apparence du café change, mais son arôme évolue négativement.

Cependant, pour qu'un arôme optimal se développe dans le café, l'eau doit encore contenir des résidus de composés de magnésium et de calcium. Un adoucissement complet n'est pas souhaitable. Une eau avec une dureté résiduelle d'environ 8-12 °dH est optimale.

Les systèmes modernes d'échange d'ions n'éliminent donc pas complètement les ions de magnésium et de calcium, mais laissent en place la proportion nécessaire au développement optimal des arômes.

  • Photo by Simon Rae on Unsplash
keyboard_arrow_leftarrière